Ouvert aujourd'hui jusqu'à 18h

Qu’est-ce qu’une incrustation?

L’incrustation est un traitement qui permet de faire une restauration importante sur une molaire ou une prémolaire. C’est une alternative aux obturations traditionnelles faites en amalgame ou en résine composite blanche. Lorsque la lésion carieuse est très volumineuse ou qu’un ancien plombage défectueux doit être remplacé, c’est une option particulièrement intéressante.

L’incrustation est faite à partir d’un bloc de céramique taillé sur mesure, puis inséré dans la cavité de la dent. Elle peut aussi être réalisée en résine composite.

Pourquoi choisir l’incrustation plutôt qu’un simple plombage?

L’incrustation est plus résistante que les restaurations classiques. Elle a l’avantage d’offrir une grande solidité à la dent et d’être très durable. De plus, le joint obtenu sur la dent étant de meilleure qualité, les probabilités de voir la carie y revenir sont faibles.

L’incrustation peut être réalisée sur les dents fortement cariées ou abimées et permet donc d’éviter l’installation d’une couronne. Comme la pose de la couronne nécessite le retrait d’une partie de l’émail de la dent, il est intéressant de plutôt recourir à l’incrustation. Elle solidifie la dent tout en préservant davantage son intégrité naturelle.

Les avantages de l’incrustation en céramique :

  • Plus durable que le composite;
  • Renforce la dent;
  • Le résultat est esthétique car la céramique s’harmonise parfaitement avec la couleur naturelle de l’émail;
  • La dent perd sa sensibilité thermique;
  • Le matériau est résistant;
  • La grande étanchéité du joint avec la dent prévient l’infiltration bactérienne éventuelle;
  • Avec la technologie CEREC, l’installation peut se faire en un seul rendez-vous.

Deux types d’incrustations :

Le choix du type d’incrustation dépend du site affecté et de la sévérité de la cavité.

Inlay

Incrustation placée à l’intérieur des parois de la dent, dans les sillons de la surface masticatoire.

Onlay

Incrustation située à l’extérieur des parois de la dent, sur le pourtour. Elle recouvre une ou plusieurs surfaces cuspidiennes.

La procédure

Comme ces restaurations sont conçues et fabriquées avec précision dans un laboratoire dentaire, l’installation d’incrustations nécessite habituellement deux visites. Cependant, il faut savoir que si la technologie CEREC est disponible, tout ce processus peut s’effectuer rapidement, en un seul rendez-vous.

1) Première séance : La préparation de la dent

  • La préparation de la dent s’effectue sous anesthésie locale.
  • Toutes traces de carie ou d’amalgame antérieur sont retirées
  • Une cavité propre est créée afin d’accueillir facilement l’incrustation.
  • La prise d’une empreinte dentaire à l’aide d’un capteur optique permet de réaliser un modèle 3D de la zone affectée. Ces données serviront à créer une incrustation parfaitement ajustée à la cavité.
  • La dent qui a été préparée est habituellement scellée par une incrustation temporaire, en attendant que l’incrustation finale soit prête. La zone est ainsi protégée et solidifiée.
  • La fabrication de l’incrustation, taillée dans un bloc de céramique ou de résine composite est faite en laboratoire et prend une à deux semaines.

2) Deuxième séance : Installation

Lorsque la restauration Inlay ou Onlay est prête, le dentiste peut alors procéder à l’installation permanente.

  • La restauration temporaire est retirée.
  • Le dentiste s’assure d’un ajustement parfait entre la nouvelle incrustation et la cavité. Le monobloc s’y insère comme un morceau de puzzle.
  • La restauration est solidement cimentée en place.
  • L’incrustation est polie afin d’obtenir une occlusion optimale et une sensation confortable.

Résultats

Les incrustations Inlay et Onlay sont des choix intéressants pour la résistance et la durabilité qu’elles offrent aux dents fortement cariées ou abimées. Le résultat obtenu est fonctionnel en plus d’être esthétique. La restauration s’harmonise parfaitement aux dents adjacentes par sa couleur et sa forme. Elle est donc discrète et passe inaperçue dans la bouche.